English (UK)French (Fr)

En savoir plus A propos des lodges

Quand les treks commencèrent en 1965 avec le Colonel James O M Roberts, les trekkeurs devaient camper durant toute la période trek, nécessitant un nombre très important de porteurs pour transporter tout le matériel de cuisine, la nourriture et la matériel de camping.

C’est seulement à partir de la moitié des années 70 que les trekkeurs devinrent une source importante de revenues dans les collines et par conséquent la plupart des hôtels qui accueillent les trekkeurs ont ouvert après 1980.

Le développement de lodges gérés par les locaux le long des itinéraires populaires dans les régions des Annapurnas, de l’Everest et du Langtang ont contribué à une demande toujours croissante de trekkeurs ayant recours à ces services. Récemment avec l’aide du gouvernement ainsi que des organisations non gouvernementales, la plupart de ces hôteliers ont suivi des programmes de formation dans le but d’améliorer la qualité des services d’une part, et d’insuffler une sensibilisation à la protection de l’environnement. Dans la région du Sanctuaire des Annapurnas par exemple, le règlement oblige les hôteliers à utiliser d’autres sources de combustibles que le bois pour la cuisine et le chauffage. Les propriétaires de lodges doivent gérer les déchets proprement et adopter des mesures écologiques.

La plupart des agences de trek ont privilégié le choix d’utiliser ces lodges sur certains itinéraires à la formule camping. L’une des raisons principales étant que sur ces itinéraires fréquentés, presque chaque habitation propose des lits et de la nourriture et la majorité des trekkeurs trouvent incongru le fait de camper à proximité d’un lodge et de ne pas pouvoir profiter de la chaleur et de l’hospitalité des hôtes népalais. L’autre raison importante étant que cette formule bénéficie directement aux économies locales le long des itinéraires. Les tarifs dans la plupart des lodges sont fixes et généralement raisonnables et il faut le garder en mémoire lorsqu’il y a marchandage.

De nos jours avec le changement de visiteurs dans les montagnes, les locaux se sont adaptés pour subvenir aux besoins de ces visiteurs et ont construit des lodges très confortables offrant tous les services, dans des endroits idéalement situés et offrant des vues superbes, débouchant sur une approche différente de l’Himalaya. Tous les lodges ont été construits avec une forte sensibilisation à la protection de l’environnement, de la culture et des populations locales. Des sites exceptionnels offrent des panoramas superbes sur les montagnes environnantes, aussi bien dans la vallée de Kathmandu qu’au coeur du Khumbu ou des Annapurnas ainsi que dans les jungles du Terai au sud.

Nous, Nepal Mountain Lodges, avons désigné des programmes spéciaux en deux catégories: dans des lodges de luxe et dans des lodges classiques.

Les lodges de luxe offrent l’opportunité de trekker en confort et de profiter des vues spectaculaires sans avoir à sacrifier le luxe. Des emplacements exceptionnels dans le Khumbu, les Annapurnas, et même dans le Mustang rugueux offrent des paysages de rêve. Dans chaque établissement, des chambres aménagées très confortablement avec salle de bains privative dans le style traditionnel et avec une hospitalité locale vous attendent. Des équipements solaires fournissent des douches chaudes et écologiques. Des couvertures électriques sont fournies dans les régions froides et des commodités de type colonial telles que des bouillottes dans des literies confortables vous redonnent l’énergie nécessaire aux lendemains. Ne vous faites plus de souci et abandonnez tous ces équipements non nécessaires tels que tentes et sacs de couchage et venez profiter de la grandeur majestueuse des Himalayas dans un voyage très bien organisé de type confort et dénué de soucis choisi dans notre gamme de produits.

UNE JOURNEE TYPIQUE DE TREK EN LODGE

Les informations suivantes ne sont pas figées et tout dépend des conditions météo et de l’état de santé des troupes. Si une marche est nécessaire pour profiter du lever de soleil, il faudra alors partir de nuit à la frontale pour être présent au lever du soleil. Si le franchissement d’un col nécessite de partir tôt pour éviter le vent, les horaires seront bousculés et vous serez informés par votre guide la veille après le dîner lors de la présentation de la journée du lendemain.

6 : 30: Réveil en douceur et toilette.

7 : 00: Vous pliez et empaquetez vos affaires pour permettre aux porteurs qui portent les gros sacs de partir. Ils ont en effet la même distance à parcourir, mais avec 30 kilos sur le dos…La chambre est laissée libre. Bien vérifier que vous n’oubliez rien sous le lit, sur le rebord de la fenêtre.

7 : 15: Le petit déjeuner, commandé la veille, est servi dans la salle à manger du lodge. Au menu café, thé, chocolat chaud, céréales, muesli, œufs, galettes de pain avec confiture et miel.

8 : 00: Départ pour la journée, chacun à son rythme. On prend le temps d’observer et de photographier et on n’est pas là pour battre des records. La vie des villages, les travaux agricoles sont autant de scènes qui retiennent votre attention.

12 : 30: Pause repas en fonction des disponibilités des lodges. Un sherpa est parti devant pour réserver et commander le menu qui sera chaud à base de féculents et de légumes. Thé et café.

14 : 00:
Départ pour la deuxième partie de la journée. C’est souvent plus dur que le matin et c’est donc plus court.

16 : 30: Arrivée au lodge réservé par un sherpa envoyé en avance. Installation dans les chambres. C’est le moment de faire une toilette et de changer de tenue pour ne pas prendre froid. C’est une période détente pour lire, tenir son journal de bord, visiter les environs, faire de la lessive ou se reposer.

17 : 30: Pause thé et café avec biscuits dans la salle à manger. Nous passons commande du dîner.

19 : 00: Dîner servi dans la salle à manger souvent chauffée. C’est le meilleur moment de la journée, plein de convivialité. Le repas est suivi d’une présentation de la journée du lendemain. Nous commandons le petit déjeuner pour le lendemain et on se couche plus tard en lodge qu’en camping.